logoMenulogoB110

pluLes nouvelles lois concernant l'urbanisme et la gestion de l'espace ont fortement évolué avec notamment l'obligation pour toutes les communes situées à moins de 15 kilomètres d'une ville dépassant les 10 000 habitants de gérer leurs territoires à l'aide d'un Schéma de Cohérence Territorial (SCOT).

Le pays Lédonien a engagé cette étude depuis plusieurs années et le document est désormais soumis à la population au moyen d'une enquête publique. Ce document est consultable en mairie mais également sur le site de la commune. Une des conséquences de ces nouvelles dispositions est l'obligation pour les communes de mettre en conformité avec le SCOT leurs documents d'urbanisme.

Or, Gevingey possède un Plan d'Occupation des Sols, élaboré il y a bientôt 30 ans. Il est donc nécessaire de transformer en un Plan Local d'Urbanisme compatible avec le SCOT du bassin Lédonien. Gevingey s'est associé à Cesancey pour cette étude, afin de minimiser les coûts mais aussi parce que les deux communes ont de nombreux points et projets communs.

La phase de diagnostic est achevée, elle est disponible en mairie et sur le site de la commune. Vous pouvez la feuilleter à l'écran ou la télécharger pour l'imprimer.

La seconde phase, appelée PADD et qui consiste à définir les objectifs et les enjeux pour l'avenir de la commune vient de débuter.

Plusieurs objectifs sont déjà été pressentis en tenant compte des contraintes engendrées par le SCOT.

  1. Tout d'abord, la commune souhaite axer ses actions pour renforcer son rôle de pôle de service tel que le définit le SCOT, en développant les services publics (écoles, poste, commerces, centre de loisirs, maison des aînés, maison de retraite (lien avec la maison de Montmorot)…) en rénovant ses infrastructures, assainissement collectif, voiries, réseaux électriques, téléphoniques, informatiques, réseaux d'eau, de gaz…, en développant l'emploi et l'économie locale (aujourd'hui Gevingey propose plus de 140 emplois pour une population active de moins de 230 personnes). Ce taux est un des plus importants de toutes les communes périurbaines.
  2. Ensuite, la commune souhaite préserver son environnement et son patrimoine naturel (sites très riches au niveau de la biodiversité, des paysages,…) et de son patrimoine bâti (maisons vigneronnes très homogènes et très bien conservées, château, petit patrimoine,…).
  3. Enfin, un développement durable harmonieux respectant au mieux les règles du « Grenelle de l'Environnement » et donc notre planète, est le troisième axe de cette prospective. Ce développement ne peut s'envisager que grâce au fait que Gevingey soit un pôle de services, et qu'ainsi les habitants trouvent localement ou très près, l'essentiel pour vivre. Ainsi, les hypothèses de travail sont une base de 30 maisons nouvelles sur 20 ans, la création d'une pépinière d'entreprises, et un développement du tourisme, de l'agriculture et de la viticulture...

L'élaboration de ce document est un moment important d'une commune car il détermine les projets et l'avenir de la collectivité pour plusieurs décennies.

C'est pourquoi j'invite tous ceux et celles qui le souhaitent, toutes les forces vives de la commune, à participer à cette élaboration en nous transmettant leurs idées ou leurs remarques.

MENTIONS LÉGALES : mentions légales

Tous droits réservés : mairie de GEVINGEY gevingey.com          Réalisation : baps.fr